Jeudi 13 : un peu de sophro avec les enfants et les ados!

Publié le 25/04/2019 à 17:36

Certains sont encore en vacances et le mois de Mai va être truffés de ponts propices à s’occuper des plus jeunes. Aujourd’hui, voici quelques pistes pour faire un peu de sophrologie et de relaxation avec les enfants.

Pour commencer, Stéphane a sélectionné pour vous ce blog, très simple, qui s'adresse aussi bien aux très jeunes enfants qu'aux pré-ados et ados.

relaxation pour enfant - Le-singe-pelerin

La relaxation par le jeu procure aux enfants un état de bien-être, de calme et de concentration. Elle diminue le stress musculaire et mental, amène une meilleure qualité d’écoute et permet d’augmenter la confiance en soi. Voici des jeux à intégrer à votre...

Voici également  quelques techniques de Delphine Bourdet (avec Oscar) !

Sophrologie ludique pour les enfants

Pour aider les enfants à se détendre, la sophrologie propose de nombreux exercices imagés. Une séance complète chez un sophrologue peut avoir lieu dès 7 ans,...

Enfin, n’hésitez pas à découvrir un livre génial : "Calme et attentif comme une grenouille" d'Eline Snel.  Il contient un livre et un CD qui sont très bien conçus.

Voici deux séances guidées tirées de ce livre pour les enfants (et les plus grands aussi !!!)

1) pour les faire rester aussi tranquilles qu'une grenouille :

Pour méditer comme une grenouille...

• Extrait du CD de méditation accompagnant le livre "Calme et attentif comme une grenouille" d'Eline Snel. Voix de Sara Giraudeau. Illustration de Marc Bouta...

2) pour les aider à trouver le sommeil :

méditation guidée pour les enfants

méditation guidée pour les enfants extraite de "calme et attentif comme une grenouille" de eline snel

3) Et pour les ados (et aussi les parents) !

Méditation guidée pour les ados - Eline Snel

Les éditions des arènes présentent une méditation en vidéo pour les ados. La méditation est un entraînement de l’attention. Tu verras, ça t’apportera peut-êt...

Passez une excellente soirée et prenez soin de vous !

Merci à Stéphane Allaeys